Elle s’appelle Léa Combelonge, elle a 23 ans, elle est née à Marseille. Elle a deux passions : la cuisine et la pêche.

Après avoir commencé à travailler à la Place de Mougins, elle devient Cheffe de Partie dans ce grand établissement qu’est le Majestic à Cannes. C’est à 21 ans, en 2019 que cette jeune surdouée du poisson gagne le prestigieux Prix Roellinger pour la préservation des ressources de la mer, catégorie Professionnels. Elle raconte : « J’ai passé l’oral sur une épreuve de choix des espèces. Pour la partie gastronomique, le concours durait 1h30, le thème était la préparation d’un plat avec une espèce durable. J’ai réalisé un maquereau brûlé, cannelle, céleri avec un tartare de crevettes grises ». On en a l’eau à la bouche ! Bravo, Mademoiselle ! Léa ne se place pas dans le jugement : « Je considère que ma mission est d’éduquer et d’informer le consommateur sur la sagesse de manger du poison, issu d’une pêche raisonnée et durable, et à la bonne saison ».

Côté gustatif, elle défend la préparation des poissons crus, seule manière d’en apprécier totalement goût et texture. Bien sûr, elle adore la pêche, et va pêcher à la ligne ou à la palangrotte une fois par semaine en moyenne ! Et que des espèces que l’on peut prélever au moment où elle jette sa ligne.

Avec le confinement, elle se tourne actuellement sur l’activité de Cheffe à Domicile. Vous pouvez lui faire confiance, si vous habitez en Provence. Car la cuisine de Léa, c’est l’alliance du beau et du bon. Elle vous régalera !