L’Auberge Grand Maison – Mûr de Bretagne
Food de Chef – Loudéac

C’est une success-story telle que les aime le guide Épicure : Christophe Le Fur, 51 ans, originaire de Fréhel dans les Côtes d’Armor a fait l’École Hôtelière de Dinard. Depuis son enfance, où il appréciait la ferme de son grand-père, il a l’amour de la cuisine. A 18 ans, il part travailler à Paris où il travaille avec Philippe Etchebest. Puis, il œuvre au restaurant du Méridien Maillot ‘Le Clos Longchamp’. Son aventure le mène, non pas à posséder son propre établissement, mais à devenir le cuisinier du Rectorat de la Sorbonne.

Imaginez un monde où des personnalités viennent côtoyer en même temps la fine fleur de l’Université Française et une gastronomie à la hauteur de la réputation de l’institution. Passionnant, n’est-ce pas ? Au bout de dix, il veut voler de ses propres ailes et se met en quête d’un restaurant à reprendre sur la côte, entre Dinard et Perros-Guirec.

On lui propose un établissement en plein Argoat, à Mûr-de-Bretagne, loin de la mer, mais dans cette Bretagne profonde et si romantique, à côté du lac de Guerlédan. C’est le coup de foudre, qui deviendra l’Auberge Grand-Maison. Il y obtient une étoile Michelin. Coup dur, il perd son étoile en 2016. Mais l’équipe est soudée, le chef a des idées et ne lâche pas prise. Il reconquiert le précieux macaron en 2018. L’Auberge Grand Maison devient une des valeurs sûres de la gastronomie en Bretagne, où les produits du terroir sont habilement mis en valeur. En 2020, deuxième coup dur, une déferlante qui s’appelle le Covid. Faut-il baisser les bras, rompre le lien avec son équipe et ses clients ? Non. Il décide d’aller à leur rencontre, de bouger, et, en conservant son équipe de cuisine, il crée le premier Food Truck d’un étoilé Michelin. Cela se passe à Loudéac, tantôt à l’Aquarev, tantôt à Kerd’Hervé.

Ça s’appelle Food de Chef, et vous y dégusterez des burgers originaux, des plats du jour à un tout petit prix, servis et mitonnés par son équipe. La municipalité y a cru, son personnel y a cru, et surtout les clients y ont cru, qui reviennent en nombre. On a juste envie de dire : Bravo pour votre audace, Chef !